Ali Danel

chanson pop française / Compiègne

biographie

Crédit: Stéphane Dubromel

DES MUSIQUES DU MONDE DANS LE MIXEUR

Le jeune explorateur Ali Danel nous accueille sur son île imaginaire, où le fantôme d’Henri Salvador apparaît à chaque pleine lune pour chanter sur la plage avec Sébastien et La Petite Sirène.
En rêve, le voyage a commencé en 2017. Ali Danel et ses ami.e.s débarquent dans les caraïbes après une escale sur la côté africaine. En 2018, toujours sur fond de percussions afro-caribéennes adoptées au passage, Ali respire En Liberté dans les grandes plaines nord-américaines.
Telle une bande dessinée, la trilogie s’achève en 2019 avec le nouvel album Sur mon île, dans un paysage sud-américain ; inspiré par une bossa nova moderne. Quelques cuivres mexicains empruntés sur la route viennent donner le côté spicy d’une cuisine délicate.
Malgré un décor qui semble planté dans le sable comme un parasol, Ali n’hésite pas à surprendre l’auditeur avec une guitare rock&roll au milieu de la deuxième piste, Les Joueuses, des harmonies étonnantes qui sonnent comme du Philippe Katerine à la fin de La Couleur de l’eau, ou encore un solo psyché à la guitare 12 cordes pour dire que Le Ciel est blond.

LA PREUVE D’UNE DÉBROUILLE POSSIBLE

Une fois n’est pas coutume, Ali a encore produit son album dans le sous-sol de ses parents, dans l’Oise. Devenue home studio, la pièce s’anime parfois avec Cl3mson et Winston B qui martèlent le temps à main nue sur les congas, tandis que Maylise Lieubray vient suspendre celui-ci avec sa voix délicieusement envoutante qui apparaît sur quelques chansons.
Pari relevé d’un rendu plus propre et plus pro que les albums précédents, malgré les moyens rudimentaires employés pour enregistrer et mixer l’album en autodidacte.
L’artiste Ignatus vient lui-même encourager la démarche d’Ali Danel au détour d’une exploration de La Pangée, à la convergence de la plaque parisienne et du plateau calcaire de l’Oise. Deux spécimens rares se rencontrent et partagent une apogée géo-musicale, le temps d’une danse chaloupée.

UNE CHANSON FRANÇAISE RAFRAÎCHIE

Si le jeune chanteur ne cache pas ses influences anglo-saxonnes, c’est sa langue maternelle qu’il veut défendre, revendiquant la liberté de s’en emparer avec simplicité en musique. Car il ne s’agit pas de jouer sur le même terrain que la grande chanson littéraire d’un temps révolu, mais plutôt de s’en affranchir pour participer à un retour du français dans les playlists.
Certains textes sont très courts, véhiculant davantage d’images ou d’ambiance que d’histoires complètes. S’il n’y a pas de chute, c’est assumé, car Ali veut s’immiscer dans l’imaginaire de l’auditeur d’une manière quasi subliminale pour y semer quelques graines…

ÉVEIL DES CONSCIENCES ET DROIT DE RÊVER

Ces mêmes graines, par exemple, que le groupe québécois les Cowboys fringants avait semées dans son esprit d’enfant. Car à 11 ans, Ali Danel prend conscience de l’étendue de la francophonie et des enjeux écologiques du millénaire qui vient de commencer. Il tente alors de s’emparer de cette thématique avec une maladresse infantile dans des chansons qu’il présente avec son premier groupe de musique.

À la sortie d’une adolescence rock&roll, Ali se met en chemin pour devenir un adulte responsable en se forgeant une philosophie de vie en quête de respect et de sobriété.
Peu à peu, l’écologie prend alors une place coutumière dans chaque geste de son quotidien et pèse dans ses dilemmes professionnels et sa démarche artistique.

À 24 ans, Ali Danel se sent prêt à dévoiler une approche légère et poétique de graves questions environnementales, dans un album pop teinté de bossa. L’artiste reconnait la nécessité de la sensibilisation, il la pratique d’ailleurs dans les écoles où il intervient pour des ateliers d’écriture de chansons, mais il revendique également le droit de rêver.
Car si les nouvelles générations sont prisonnières du désastre écologique que nous leur imposons, elles ne doivent pas pour autant être privées d’imaginer l’utopie qui pourra les sauver. Le naturaliste Théodore Monod lui-même le disait : « l’utopie ne signifie pas l’irréalisable, mais l’irréalisé ».

vidéos

CONCERTS

réseaux sociaux

discographie

Sur mon île

Album
11 octobre 2019

Pschent

En liberté

Album
31 août 2018

La Souterraine – La Tropicale

Ali Danel et ses ami.e.s

Album
1 septembre 2017

La Souterraine

écouter l'album

CONTACTS

Tanguy Aubrée
National, TV & Radio

06 84 12 40 94
tanguy@daydream-music.fr

Fred Lombard
Web

06 02 71 50 58
fred@daydream-music.fr

PRESSKIT